Le concept ostéopathique

Pour Still, « la maladie est le résultat d’anomalies anatomiques auxquelles succède le désordre physiologique ». Il émit l’hypothèse que le tissu conjonctif (tissu de support des vaisseaux et des nerfs, ainsi que d’échanges et de structuration), par les tensions anormales auquel il est soumis, altère la circulation des fluides, et peut être à l’origine de beaucoup de pathologies. Il convient donc de repérer les déséquilibres anatomiques, et de les corriger. Il s’aida de l’os comme bras de levier pour agir sur ces déséquilibres.

D’où le nom qu’il donna à sa méthode: ostéopathie, mot forgé par les racines grecques évoquant la souffrance de (et par) l’os.

 

 

La démarche de l’ostéopathe consiste à repérer les déséquilibres, et leurs causes, et à rétablir, par des manœuvres appropriées, les équilibres mécaniques, physiologiques et fonctionnels. Il s’appuie pour cela sur sa sensibilité, ainsi que sur une connaissance approfondie de l’anatomie.