Les chakras

Qu’est ce qu’un chakra, et quel est son rôle ?

Ce sont des centres d’énergie, ainsi que des voies de communication entre l’âme, la personnalité et le corps. Traditionnellement, il en est décrit sept principaux, qui sont en relation avec des glandes endocrines. Toutefois, il y en a de nombreux autres…

Les chakras principaux ont leur racine dans la shushumna, canal vibratoire qui accueille l’énergie de la kundalini.

Les chakras secondaires sont toujours en relation avec les chakras principaux. Ainsi les chakras des hanches, genoux, chevilles et pieds sont en relation avec le chakra de la base. Les chakras des épaules, coudes, poignets et mains sont en relation avec le chakra du cœur.

Un chakra en santé se présente comme un cône spiralé dont l’extrémité distale, plus évasée s’ouvre sur les différents corps subtils. Pour les chakras principaux, l’extrémité proximale plonge dans le canal central, communiquant ainsi avec les autres chakras. Cette spirale a un mouvement de rotation dans le sens horaire (sens des aiguilles d’une montre). Un chakra s’ouvre vers l’avant, mais également vers l’arrière ainsi que sur les côtés. Un chakra est composé d’un certain nombre de petites spirales, ou vortex, tournant également dans le sens horaire, de façon synchrone.

L’expression d’un chakra sain est l’amour, teinté du niveau vibratoire de sa localisation. Un chakra en difficulté entraîne (et découle d’) un manque de fluidité de l’énergie, ce qui se traduit par une retenue de l’expression de la vie, pouvant aller jusqu’à une négation de la vie, une destruction de soi-même, ou de l’autre.

Le soin énergétique peut être prodigué au chakra dans sa globalité, mais également spécifiquement à certains vortex.

 

Le chakra de la base

Situé au niveau du périnée. Lié aux gonades, à l’énergie sexuelle, à l’énergie de vie à l’état brute. C’est le chakra des racines, de l’enracinement à la terre, de la reconnaissance de ses besoins fondamentaux. En faiblesse, c’est l’apparition des peurs les plus diverses, le manque de stabilité, d’équilibre. Un manque d’enracinement à la terre peut être compensé par un enracinement dans la matière (argent, possessions,…) ou dans l’autre (conjoint, enfants, faux gourous,…) avec les risques de dépendances associés.

 

Le chakra du hara

Situé un peu au dessous de l’ombilic. Lié aux surrénales. C’est le réceptacle du pouvoir de l’action dans l’amour. L’expression du pouvoir pur est dans l’action juste, et non dans l’action frénétique du faire, donnant la sensation d’exister. Cette puissance de l’action est intimement liée aux notions d’humilité et de souplesse. En difficulté, et coupé du cœur et de la conscience,  le pouvoir peut se transformer en abus de pouvoir et se mettre au service de l’autoritarisme égoïste, et de la manipulation des autres. En faiblesse, c’est l’incapacité à agir, à concrétiser ses aspirations.

 

Le chakra du plexus

Situé au creux épigastrique. Lié au pancréas. Ainsi qu’au foie, à la vésicule biliaire et à l’estomac, à la rate, et au muscle diaphragme. C’est le siège des émotions. Les émotions sont une énergie de vie. Comme telle, il n’y a pas à les nier, les réprimer ou les figer. Ce chakra exprime l’action dans la communication, et est relié à celui de la gorge.

 

Le chakra du cœur

Situé au niveau de la poitrine. Lié au thymus, ainsi qu’au cœur anatomique, et à tout le système circulatoire. Le cœur porte naturellement l’amour inconditionnel, et son énergie est la joie pure. Il est le point central des chakras majeurs, au cœur de la croix intérieure unissant le plan terrestre au plan céleste. Ce centre se décline en trois composantes:

Le cœur physique: transporte les mémoires d’expériences douloureuses de l’amour dans la présente vie.

Le cœur karmique: géré par le thymus, contient la mémoire de la blessure d’amour fondamentale de cette incarnation, liée à la somme des expériences de vies sur Terre.

Le cœur spirituel: son évolution dépend de l’harmonie des deux précédents, en association avec l’inconscient collectif.

 

Le chakra de la gorge

Situé au niveau de la gorge. Lié à la thyroïde, ainsi qu’au système respiratoire. Situé entre cœur et conscience, c’est le lieux d’expression de la parole d’or, transportant la vibration d’amour (en distorsion, il peut également exprimer des vibrations de peur, de destruction). C’est le centre de l’expression, de l’expressivité, de la créativité.

 

Le chakra de la conscience

Situé entre les sourcils, répond au chakra lunaire à l’arrière du crâne. Lié à la glande pinéale, également à l’épiphyse, ainsi qu’au système nerveux et cerveau postérieur. Il y a trois niveaux de conscience: La conscience ancestrale, reliée au chakra lunaire. La conscience psychique, reliée au 3ème œil et à l’épiphyse. La conscience divine. La fonction du chakra de la conscience est la reconnaissance du divin, l’élévation et l’élargissement de la vision.

 

Le chakra de la couronne

Situé au sommet de crâne. Lié à la glande pituitaire, et au cerveau antérieur. C’est la porte ouverte sur d’autres plans de conscience, et siège des racines célestes, tout comme le chakra base est le siège des racines terrestres, la nourriture céleste étant un besoin fondamental de l’âme incarnée. Il permet l’intégration physique, émotionnelle, mentale et spirituelle de la personne et la relie à la Conscience Universelle.